Site du Conseil Général
     
 
 
Site culture du Conseil Général
 
 
 
 
 
 
Villa du Département

Iconothèque historique de l’océan Indien

 



 
Site du Département Réunion
Cliquez ici

 
 
 
 
 
 
 
     

 

 

archives - Exposition : Hypothèse de l’objet en creux / H.O.C. / Gabrielle Manglou- du 19 mai au 20 juillet 2018 Imprimer Envoyer


Cette exposition était visible du 19 mai au 20 juillet 2018

Commissariat : Nathalie Gonthier



Pour son projet artistique « Hypothèse de l’objet en creux » Gabrielle Manglou a effectué une résidence de création croisée à la Cité des arts et aux Archives départementales. C’est à partir du constat que peu d’objets matérialisent l’Histoire de La Réunion qu’elle développe des propositions plastiques, graphiques ou éphémères.

 

 

 

« L’archéologie, ici, en est à son balbutiement.

 

L’histoire de La Réunion se pose en creux. Ses creux sont remplis par des espaces imaginaires dans lesquels s’engouffrent des fantasmes. Nous logeons notre passé dans la lignée de telle ou telle catégorie d’êtres vivants arrivés sur l’île dans telle ou telle condition. Ces sensations impalpables définissent peu à peu notre réalité. Une réalité floue, sans contour vérifié, sans nette précision, réalité rêvée.

 

Notre histoire surfe sur une ligne a-chronologique et immatérielle. L’imaginaire qui en découle s’engouffre dans la complexité de la juxtaposition de civilisations diverses (Afrique, Chine, Europe, Inde, Madagascar...) parfois contradictoires dans leurs logiques de pensée. Comme le dit l’auteur Jean-Luc Raharimanana : « Nos mémoires sont multidirectionnelles ».

 

Depuis mes recherches sur le naufrage de l’Utile sur l’île de Tromelin et la découverte d’instruments de cuisine ou de vaisselles fabriqués avec astuce et intelligence par les esclaves échoués, je suis fortement intriguée par la présence timide d’objets usuels du passé réunionnais : objets du quotidien, décoratifs, rituels, cultuels, divinatoires, magiques, nomades...

 

Où sont ces objets ? Sont-ils cachés quelque part ? Ont-ils été détruits par l’usure ?

 

Sont-ils sous-estimés ou oubliés ?

 

En dehors du fait d’être passionnée par l’idée de la représentation, par l’image en général, sa force, son imprégnation, l’objet me questionne particulièrement. Il découle directement d’une nécessité qui allie le fonctionnel, le pratique et souvent l’esthétique. Avec lui résonnent le contexte, l’époque, les moyens.

 

Ce qui m’importe ici, ce n’est pas de rétablir une vérité ou de remplacer le mobilier, les ustensiles, les outils, les bibelots, mais de poser la question de leur absence et de l’espace-temps dans lequel se trouve leur immatérialité. Autrement dit, quels seraient les frontières ou les échos entre l’immatériel, le virtuel, l’absence, l’invisible, l’inexistant, l’oubli, la négation, le fantasme, le souvenir, l’hypothèse, le secret, la projection, le mensonge, la mort, la confusion ».

Gabrielle Manglou

 

 

 


 

 Gabrielle Manglou, Johnny dans le décor, 2018. Photo. Jacques Kuyten.

 

 

 

L’exposition était présentée sur deux sites

 

 

Placebo

 

Archives départementales de La Réunion

4 rue Marcel Pagnol – 97490 Sainte-Clotilde – Tél. : 0262 94 04 14

Entrée libre et gratuite du lundi au vendredi, de 8 h à 16 h.

Ouverture exceptionnelle pour la nuit des musées samedi 19 mai, de 19 h à 22 h, en présence de l’artiste.

 

 

Simili

 

Cité des arts de La Réunion

23 rue Léopold Rambaud - 97490 Sainte-Clotilde – Tél. 0262 92 09 90 – www.citedesarts.re

Entrée libre et gratuite du mardi au dimanche, de 10 h à 19 h.

Ouverture exceptionnelle pour la nuit des musées samedi 19 mai jusqu’à 22 h.

 

Le catalogue de l'exposition (64 p.), réalisé par Nathalie Gonthier, Gabrielle Manglou et François Gaertner, est disponible à l'accueil des Archives départementales au prix de 10 €.

 

 
 
 
 
 
 
 
  Département de La Réunion - Président Cyrille MELCHIOR.

Mentions légales | Logos