Site du Conseil Général
     
 
 
Site culture du Conseil Général
 
 
 
 
 
 
Villa du Département

Iconothèque historique de l’océan Indien

 



 
Site du Département Réunion
Cliquez ici

 
 
 
 
 
 
 
     

 

 

Les collections Imprimer Envoyer
Le rez de chaussée du Muséum est un espace consacré à la présentation d’expositions temporaires.

Les thèmes abordés concernent les sciences naturelles, comme « les Orchidées de nos forêts » (1990), « les poissons de l’océan Indien (1993), « des baleines et des hommes » (1994), « les coquillages » (1998), « les insectes » (1999), « les minéraux » (2001). Ils peuvent également être liés à l’actualité scientifique et locale, comme l’exposition « Cap sur les Terres Australes et Antarctiques françaises » qui fut inaugurée en août 1995, lors du lancement du nouveau navire océanographique, le Marion Dufresne II. Mais également, des expositions comme « L’eau c’est la vie » (1991) et « Biodiversité : le vivant dans tous ses états » (2002), tentent de répondre aux interrogations et aux inquiétudes du public face aux problèmes actuels liés à l’environnement.

 

vue du balcon de l'intérieur du muséum


Le premier étage du Muséum est divisé en trois espaces consacrés aux expositions permanentes : la salle Lantz, la mezzanine et la salle Lacroix,.

La salle Lantz

 

La salle Lantz présente une des collections de lémuriens les plus complètes du monde. Les animaux naturalisés sont mis en scène dans 10 vitrines verticales qui abordent des notions telles que l’évolution des lémuriens, leur répartition géographique et leur adaptation au milieu de vie. Dans cette salle, le visiteur peut également voir un moulage d’un cœlacanthe, don du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris.

 

coelacanthe



La mezzanine

 

La mezzanine est occupée par plusieurs vitrines verticales qui présentent la faune des milieux naturels malgaches et les oiseaux de mer de l’océan Indien occidental :


- A droite en sortant de la salle Lantz, trois vitrines sont consacrées aux mécanismes de l’évolution permettant d’expliquer l’importante diversité et le fort degré d’endémisme de la faune malgache : à signaler plus particulièrement la deuxième vitrine, qui met en scène des oiseaux de la famille des Vangidés aux becs tous différents les uns des autres. Elle a pour objectif de présenter au visiteur le concept de radiation adaptative et d’évolution qui est généralement expliqué dans les ouvrages à partir de l’observation historique des pinsons des Galapagos faite par Darwin.
En retournant sur ses pas dans la salle Lantz, le visiteur peut également observer le phénomène de radiation adaptative chez les lémuriens.

- Les quatre vitrines suivantes sont consacrées aux principaux milieux naturels malgaches .
Différents objets, des oiseaux naturalisés, des moulages de reptiles, d’amphibiens, des insectes sont disposés sur des supports très sobres évoquant la végétation ou sur le plancher de la vitrine. Le fond de vitrine est entièrement occupé par une photo du milieu de vie de ces animaux : les lacs, marais et autres zones humides, la forêt pluviale de l’est, la forêt sèche de l’ouest, « bush épineux » du sud et les forêts secondaires et autres habitats dégradés.

- Une dernière vitrine consacrée à Madagascar permet de faire prendre conscience au visiteur des dangers qui menacent la biodiversité malgache, tels que la déforestation et la chasse, et de lui faire découvrir les actions de conservation mises en place. Des espèces remarquables et menacées de disparition, comme le Aye Aye, l’Ibis huppé de Madagascar ou bien encore le Pygargue de Madagascar sont présentées dans cette vitrine pour illustrer ce propos.

- Les vitrines suivantes, situées de l’autre côté de l’entrée de la salle Lacroix, sont consacrées aux oiseaux de mer de l’océan Indien occidental. Leur muséographie est identique à celle des vitrines précédentes : des objets mis en scène sur des supports discrets, avec un fond de vitrine occupé entièrement par une grande photo évoquant le milieu de vie des animaux. Une première vitrine propose une présentation générale des oiseaux marins de l’océan Indien occidental, puis, au fur et à mesure que le visiteur avance dans cette aile de la galerie, il peut observer le Pétrel de Barau, le Puffin de Baillon et le Puffin du Pacifique de l’île de La Réunion, la Frégate du Pacifique des îles Eparses, les colonies de sternes des Seychelles et enfin, le fou à pied rouge et le fou masqué de l’île Tromelin. Les deux dernières vitrines abordent plus particulièrement le problème de l’alimentation, à travers la mise en scène des techniques de pêche de plusieurs oiseaux marins.


La salle Lacroix

 

La salle Lacroix est entièrement réservée à la faune actuelle et disparue des îles Mascareignes. Cette salle possède une muséographie particulièrement intéressante. En effet, des objets choisis pour représenter la faune actuelle sont mis en scène dans six dioramas évoquant différents milieux naturels réunionnais, depuis le sommet du Piton des Neiges jusqu’à la mer : la colonie des Pétrels de Barau, la forêt de bois de couleur, le champ de canne à sucre, l’étang, le lagon, un tombant de la pente externe. En revanche, on a choisi de présenter la faune disparue et menacée dans des vitrines dont le fond a été traité avec une seule couleur, à la manière d’une gravure ancienne. Ainsi, dès son entrée dans la salle Lacroix, le visiteur est immédiatement interpellé par ce contraste entre les deux séries de vitrines. Il trouvera les réponses à ses interrogations dans le contenu des vitrines…

 

vitrine sur le dodo

 

 

 

 


 
 
 
 
 
 
 
  Département de La Réunion - Présidente Nassimah DINDAR.

Mentions légales | Logos