Priorités 2015-2021
image : priorités


TAJ Tremplin Activité Jeunes
image : taj

Compétences

Agriculture
Aménagement du territoire
Antenne de Paris
Associations en métropole
Coopération
Culture
Education
Enfance
Environnement et Energie
Habitat
Insertion/Mobilité pro
Laboratoires
Santé
Social
Sport
Transports et routes
 
 
Informations routières

 

Rechercher ...

Newsletter Département974

Abonnez-vous en cliquant ici
pour recevoir
toute l'actualité
Cliquez ici pour vous abonner !
image : Feuilletez et lisez nos magazines en ligne
image : Site sélectionné aux Trophées nationaux 2014 de la Communication
ajouter dans vos favoris  I ajouter dans vos favoris  I 
Agriculture Imprimer Envoyer

Sans titre 1Suite à l’harmonisation des compétences intervenue le 1er janvier 2005 entre la Région et le Conseil Départemental de La Réunion, cette dernière est devenue la seule compétente sur les questions agricoles.  La politique agricole de notre collectivité est contenue dans un document cadre appelé « Les cahiers de l’agriculture » dont la première version a été élaborée en 2006. Une révision de ce document stratégique, engagée en 2012 avec l’ensemble des acteurs locaux et l’Etat qui élabore son Plan Régional d’Agriculture Durable (PRAD), s’achèvera en 2013. Elle définit les nouvelles orientations pour la période 2014/2020 en lien avec le futur programme européen FEADER pour la même période.

icon Programme de développement rural de La Réunion FEADER 2014-2020 (1.74 MB)

 

 Nos interventions pour le développement rural et agricole se déclinent en 3 volets :


Le foncier et les infrastructures rurales : financement des travaux d’amélioration foncière, de création de chemins d’exploitation, de voiries rurales sous maîtrise d'ouvrage communale, de retenues d’eau individuelles et collectives, lancement de la procédure Terres incultes, mise en œuvre du contrôle des morcellements des terres agricoles, etc.


Sans titre 2Les aides directes aux agriculteurs dans les secteurs végétal et animal (complément à la plantation de canne, mécanisation, arboriculture, prairies, horticulture, équipements d’irrigation, mobilité, aides en faveur de la filière laitière et viande, création de bâtiments d’élevage, ateliers génisses et box à veaux, gestion des effluents, apiculture, etc.), et les aides en faveur des filières ou programmes sectoriels (vanille, vigne et lentilles de Cilaos, géranium, vétiver, agriculture biologique et durable, certification de la qualité, etc.).

 

 

 

 


Le cofinancement d’organismes agricoles dans le domaine du développement (Chambre d’Agriculture, coopératives, Organismes à Vocation sectorielle, C.T.I.C.S., Marché de Gros, etc.…), de l’aménagement foncier  (SAFER, CTICS, etc.), et de l’expérimentation (F.D.G.D.O.N., FARRE Réunion, A.R.M.E.F.L.H.O.R., Groupement de Défense Sanitaire du Bétail, etc.).

Trois axes majeurs structurent les missions du Département en faveur du développement agricole réunionnais, ainsi que le fonctionnement de la Direction de l’Agriculture et du Développement Rural (D.A.D.R.) :


1.    Maîtriser le foncier pour une agriculture durable

Facteur de production primordial, l’accessibilité au foncier un enjeu majeur du schéma de développement agricole portée par le Conseil Départemental. En la matière, l’action du Département s’articule autour de 3 principaux points :

•    Participer, au travers de la SEFAR (Société d’Epargne Foncière Agricole),  à la préservation des terres agricoles en attendant leur valorisation ;

•    Accompagner les projets individuels et collectifs d’implantation des voiries rurales desservant les exploitations ;

•    Façonner selon les orientations des agriculteurs et au regard des directives environnementales le foncier rural afin d’améliorer la productivité des exploitations et le revenu de l’exploitant.


2.    Permettre la réalisation des projets agricoles et ruraux ainsi que l’accompagnement technique des filières de production c’est…

Contribuer à apporter de la lisibilité à l’investissement réalisé au sein de l’exploitation
Parce qu’un projet agricole est avant tout un projet d’entreprise, chaque investissement majeur réalisé ces dernières et sollicitant l’appui de fonds publics se monte autour d’un Projet Global d’Exploitation (PGE). Cet outil doit mettre en cohérence faisabilité technique, réalité économique et financement public.

Continuer à soutenir l’équipement de nos exploitations pour accroître leur rentabilité
Satisfaire une demande croissante en produits agricoles, renforcer la place de l’agriculture réunionnaise sur le marché local et en conquérir de nouveaux, c’est entre autre équiper nos exploitations en matériels et solutions efficaces et innovants. Ainsi,  l’industrie agro-alimentaire doit également continuer à se moderniser.   

vaches1.jpg

Renforcer la présence de la production agricole à l’export
Le marché des fruits tropicaux frais est un marché de niche très concurrentiel, où la différenciation qualitative est un critère prédominant. Depuis 2008, les producteurs de la Réunion se sont engagés dans des démarches pour la création du signe officiel de qualité Label Rouge pour l’ananas Victoria et le letchi. A ce titre, un nouveau dispositif d’aide exceptionnelle pour la replantation d’ananas Victoria de la Réunion destinés à l’exportation vers la métropole et l’Union Européenne a été mis en place par notre Collectivité.

Maintenir une technicité et des connaissances au sein des exploitations
L’encadrement technique reste un élément moteur du développement agricole réunionnais. De nos jours, l’accompagnement  est de plus en plus présent au sein des exploitations afin d’apporter aux agriculteurs les meilleurs outils de décisions adaptés à leur contexte de production.

Valoriser le potentiel des territoires ruraux  
Les territoires ruraux, notamment ceux des hauts de l’île, méritent que de nouveaux modèles de développement économiques leurs soient consacrés. Ces nouvelles façons de vivre les hauts et de valoriser les ressources dont ils disposent constituent un enjeu clé du nécessaire rééquilibrage bas/hauts.
Le Conseil Départemental au travers du programme LEADER et en tant que référent du réseau rural participe à l’essor  des territoires des hauts.

 

3.    Promouvoir les activités et les produits agricoles auprès de la population réunionnaise

Sans titre 4Les marchés péis (cliquez ici pour en savoir +), à l’initiative de la Présidente du Conseil Départemental,  sont dédiés aux fruits et légumes de saison, aux fleurs, miel et divers produits transformés,  ainsi qu’aux signes de qualité tels que l’ Agriculture Raisonnée (AR)  Agriculture Biologique (AB). Ils renforcent les liens entre producteurs et consommateurs.
En savoir +

 

 

 

 

 

 

Sans titre 5Aussi, face à une consommation insuffisante de produits frais locaux, le Département a souhaité s’engager dans une démarche de développement des « produits péis » visant à augmenter la part de ces derniers dans la restauration collective scolaire et plus particulièrement des collèges conformément aux compétences de la Collectivité.
Cliquez ici pour en savoir +

 


 

Les Aides Agricoles

Les Cahiers de l'Agriculture

La gestion du domaine forestier départemento-domanial




Communiquez cet article sur

Facebook Twitter Google Wikio

ou citez cet article sur votre site en cliquant ici...


Pour créer un lien vers cet article sur votre site,
copiez et collez le texte ci-dessous dans le code de votre page html.




Mise à jour le Jeudi, 11 Février 2016 09:18