Priorités 2015-2021
image : priorités


TAJ Tremplin Activité Jeunes
image : taj

Compétences

Agriculture
Aménagement du territoire
Antenne de Paris
Associations en métropole
Coopération
Culture
Education
Enfance
Environnement et Energie
Habitat
Insertion/Mobilité pro
Laboratoires
Santé
Social
Sport
Transports et routes
 
 
Informations routières

 

Rechercher ...

image : Feuilletez et lisez nos magazines en ligne
image : Site sélectionné aux Trophées nationaux 2014 de la Communication
Collections Botaniques Imprimer Envoyer

Sur près de 8 ha ouverts au public, Mascarin dispose de 8 collections botaniques de végétaux vivants équipées d’une signalétique didactique. Ces collections ont pour but principal de servir de support vivant à la sensibilisation à la conservation du patrimoine végétal local, tout en s’ouvrant à d’autres régions et en abordant des thématiques diversifiées  (plantes médicinales, usages domestiques, usages ornementaux, plantes mellifères,  ... Ainsi, au fil des collections, découvrez l’incroyable diversité de la flore et de la place des végétaux dans la vie des hommes. Les thèmes proposés permettent, de mieux connaître la végétation de La Réunion et ses caractéristiques, et de comprendre l’évolution du paysage naturel de l’île depuis l’arrivée de l’homme.

 

 

 

 

RÉunion : LA FORET DES BAS DE L’OUEST 

Cette collection centrale dite collection « Réunion », et aussi la plus étendue (1 ha), met l’accent sur la flore indigène menacée à La Réunion. Elle représente ce que devait être la forêt semi-sèche des bas de l’Ouest, il y a plus de 400 ans, avant l’arrivée des hommes. C’est le peuplement végétal qui compte le plus d’espèces endémiques menacées de disparition. Plus de 50 espèces y sont présentées et réparties le long d’un parcours du littoral jusqu’à 700 m d’altitude.  

 

PLANTES « LONTAN »

Le long du sentier, plongez-vous dans l’histoire de l’introduction des plantes qui ont marqué l’environnement naturel et social de La Réunion, du 17e au début du 20e siècle. La collection « Plantes lontan » retrace le long d’un parcours chronologique, jalonnée par les principales plantes introduites, les grandes étapes de l’occupation des terres et de la déforestation. On retrouvera ainsi l’introduction du café, puis des épices et des arbres fruitiers, auxquels succèdent la canne à sucre et le géranium. Autant de causes du recul de la forêt originelle.   

VERGER  crÉole

Avec plus de 50 espèces cultivées à La Réunion, la collection « Verger » permet de se rendre compte que ces espèces ont toutes été introduites par l’homme à des diverses périodes. La flore indigène ne présente en effet que 3 espèces donnant des fruits relativement comestibles. D’autres espèces telles que le goyavier permettent de sensibiliser les visiteurs aux risques que peuvent représenter certaines introductions.


SUCCULENTES

Plantes adaptées aux milieux secs, les cactus et plantes « grasses » séduisent par leur grande diversité de formes et de couleurs. En présentant la capacité des plantes à s’adapter à des conditions de vie particulièrement difficile, telle que la sécheresse, la collection « Succulentes » aide à mieux comprendre la répartition des plantes en fonction des milieux. Sélection naturelle, adaptation, ou convergence sont autant de phénomènes auxquels ces espèces ont eu à répondre, qu’il s’agisse de cactées, de plantes grasses ou de certaines espèces de la flore endémique de La Réunion.  

PALMIERS

Connaissez-vous les mille et un usages de ces remarquables plantes connues depuis les temps anciens? Cette collection vous invite à les découvrir. Elle offre la découverte d’espèces originaires de diverses régions du monde et présente les palmiers endémiques de l’île (dont 2 espèces sont encore braconnées pour leur intérêt gastronomique). Au travers de cette collection, l’accent est mis sur la connaissance et l’utilisation diversifiée que l’homme peut faire d’un même végétal.

ORCHIDÉES ET FOUGÈRES

Avec plusieurs dizaines de milliers d’espèces, les Orchidées comptent parmi les plus grandes familles de plantes à fleurs dans le monde. A cette diversité naturelle s’ajoute la créativité des hommes : la capacité des Orchidées à se croiser permet aux passionnés de multiplier à l’infini les hybrides. On en compte plus de 100 000 à ce jour ! Cette extraordinaire diversité a permis aux Orchidées de s’adapter à tous les milieux, à l’exception des déserts et des régions polaires. Les fougères présentent une diversité (environ 10 000 espèces) et une répartition mondiale comparables à celles des Orchidées, avec qui elles partagent une forte capacité à se disperser. On les retrouve d’ailleurs souvent associées dans les forêts tropicales, qui abritent leurs milieux de vie privilégié.

Cette collection vous invite à découvrir quelques-uns des secrets de ces plantes mystérieuses.   

 

CAFEIERS DU MONDE

Fruit d’un partenariat avec  l’Institut de Recherche pour le Développement(IRD), cette collection a pour vocation de conserver la diversité génétique des caféiers. Vous pourrez ainsi  découvrir une trentaine d’espèces de caféiers sauvages, originaire d’Afrique orientale, centrale et occidentale, de Madagascar, des Mascareignes et des Comores.


RAVINE BAMBOUS

C’est un aménagement particulier qui donne de la majesté à ces plantes. Un cheminement partiellement aérien donne la dimension de cette véritable cathédrale végétale.

 Retour Accueil




Communiquez cet article sur

Facebook Twitter Google Wikio

ou citez cet article sur votre site en cliquant ici...


Pour créer un lien vers cet article sur votre site,
copiez et collez le texte ci-dessous dans le code de votre page html.




Mise à jour le Vendredi, 22 Juillet 2016 15:42