Priorités 2015-2021
image : priorités


TAJ Tremplin Activité Jeunes
image : taj

Compétences

Agriculture
Aménagement du territoire
Antenne de Paris
Associations en métropole
Coopération
Culture
Education
Enfance
Environnement et Energie
Habitat
Insertion/Mobilité pro
Laboratoires
Santé
Social
Sport
Transports et routes
 
 
Informations routières

 

Rechercher ...

Newsletter Département974

Abonnez-vous en cliquant ici
pour recevoir
toute l'actualité
Cliquez ici pour vous abonner !
image : Feuilletez et lisez nos magazines en ligne
image : Site sélectionné aux Trophées nationaux 2014 de la Communication
ajouter dans vos favoris  I ajouter dans vos favoris  I 
Nouvel outil d’alerte réservé aux femmes en très grand danger - 9 juin 2015 Imprimer Envoyer

« Le téléphone grave danger » mis en service à La Réunion.

Les femmes réunionnaises victimes de violences conjugales disposent désormais d’un nouvel outil « Le téléphone grave danger ». Comme son nom l’indique, ce téléphone portable d’alerte sera réservé aux femmes en très grand danger, d’actes de récidive, de vengeances ou victimes de viols.

Relié à une plateforme d’écoute via un numéro préenregistré, le téléphone grave danger représente un moyen de protection efficace qui a déjà permis de sauver de nombreuses vies et d’interpeller et de sanctionner les auteurs de violence.

15 téléphones seront attribués aux Parquets de Saint-Denis et Saint-Pierre.

Une avancée de plus dans le dispositif de lutte contre les violences faites aux femmes, à l'initiative de la Préfecture de La Réunion et du Parquet, qui mobilise des acteurs tels que le Département,

l'opérateur Orange Réunion, la Région, le réseau VIF (Violences Intra Familiales), l’ARAJUFA (Association Réunionnaise pour l'Aide JUridique aux FAmilles et aux Victimes), la DRDFE (Délégation Régionale aux Droits des Femmes et à l'Égalité), les services de police et de gendarmerie, Mondial Assistance.

Le téléphone grave danger représente un mécanisme de protection essentiel qui a déjà permis de sauver de nombreuses vies, d’interpeller et de sanctionner les auteurs de violence. Il comporte un numéro préenregistré relié à la plateforme d’écoute de Mondial Assistance. Celle-ci est chargée d’évaluer le danger, de géo localiser la victime et de mobiliser sans délai, la patrouille de police ou de gendarmerie la plus proche. En cas de danger non avéré, la plateforme d’écoute oriente la personne en détresse vers le réseau VIF.

Il est accordé pour une durée de 6 mois renouvelable une fois, le temps nécessaire au réseau partenarial de mettre en place les moyens pour que la victime se sente soutenue et protégée et reprenne sa vie de femme en main, libre et sans peur.

 




Communiquez cet article sur

Facebook Twitter Google Wikio

ou citez cet article sur votre site en cliquant ici...


Pour créer un lien vers cet article sur votre site,
copiez et collez le texte ci-dessous dans le code de votre page html.




Mise à jour le Jeudi, 27 Août 2015 10:22