Priorités 2015-2021
image : priorités


TAJ Tremplin Activité Jeunes
image : taj

Compétences

Agriculture
Aménagement du territoire
Antenne de Paris
Associations en métropole
Coopération
Culture
Education
Enfance
Environnement et Energie
Habitat
Insertion/Mobilité pro
Laboratoires
Santé
Social
Sport
Transports et routes
 
 
Informations routières

 

Rechercher ...

image : Feuilletez et lisez nos magazines en ligne
image : Site sélectionné aux Trophées nationaux 2014 de la Communication
facebook CG Chaine YouTube flux RSS plan du site
Plan Climat Energie du Département de La Réunion en détails Imprimer Envoyer

SOMMAIRE

Présentation

Le PCET du Département de La Réunion : Ambitieux, Engagé, Partagé

Le diagnostic

Le plan d'action

 

PRESENTATION

La loi Grenelle 2 a fait obligation aux collectivités de plus de 50 000 habitants d’élaborer avant fin 2012 un Plan Climat Energie Territorial (PCET).
Il s’agit d’un projet territorial de développement durable pour lutter contre le changement climatique avec deux objectifs :

•    l’atténuation : réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) en intégrant :
Le paquet « 3x20 » de l’Europe : réduire de 20% les émissions de GES, améliorer de 20 % l’efficacité énergétique et porter à 20% la part des énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie.

eau

Le « facteur 4 » de la France : diviser par 4 les émissions de GES d’ici 2050

Les orientations stratégiques du Schéma Régional Climat Air Energie (SRCAE) de La Réunion : en 2020 développer 50% de part les énergies renouvelables dans le mix énergétique électrique, tendre vers l’autonomie énergétique électrique en 2030,

•    l’adaptation : il s’agit de réduire la vulnérabilité du territoire puisqu’il est désormais établi que les impacts du changement climatique ne pourront plus être intégralement évités.

démété3


Si l’horizon paraît lointain, l’atteinte de ces objectifs, à terme, implique d’engager un effort soutenu dès aujourd’hui et de poser les bases d’un travail prospectif et collectif, le PCET est en ce sens un outil d’aide à la décision pour un aménagement durable de notre territoire.

Basé sur un Bilan des émissions de gaz à Effet de Serre (GES), ce document de planification nous permettra de fixer le programme d’actions grâce auquel nous pourrons participer à la diminution des causes du changement climatique et anticiper son impact sur le territoire départemental.
Les enjeux du Plan Climat ne sont pas qu’environnementaux, ils sont aussi économiques et sociaux (l’augmentation du coût de l’énergie risque de faire exploser les dépenses des acteurs économiques, mais aussi d’accroître la précarité énergétique en matière de logement, de déplacements des réunionnais …)

carmascotte

Le Conseil Départemental a affiché son engagement dans un PCET dès décembre 2012. Au-delà de la nécessité de se mettre en conformité avec la législation, il s’agit d’une continuité de la politique de développement durable déjà engagée par notre collectivité via son PA3D qui identifie plusieurs actions que le Conseil Départemental a déjà initiées et qui seront intégrées à ce plan.
Pour le Département l’objectif principal est d’inscrire les questions de changement climatique, d’adaptation, de vulnérabilité au centre de ses préoccupations, de ses politiques ; que ce soit en termes de transport, d’habitat, d’urbanisme, de déchets, d’agriculture.

Pour élaborer son PCET, le Département a bénéficié du concours financier de l’Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME) et de l’Europe.

logo ademe   Logo UE copie

LE PCET DU DEPARTEMENT DE LA REUNION : Ambitieux, Engagé, Partagé

Comme annoncé à la réunion de lancement en décembre 2012, ce Plan climat doit être Ambitieux, Engagé, Partagé.

  • Un Plan Climat Ambitieux :

Au-delà du volet obligatoire imposé par la loi, qui nous demande de réaliser un Plan Climat Energie sur notre patrimoine et nos compétences, nous avons fait le choix d’aller plus loin et de réaliser un bilan des GES et un PCET à l’échelle du territoire réunionnais.

Ainsi, nous avons quantifié l’ensemble des émissions  de GES générées par les activités présentes sur l’ile, l’industrie, le tertiaire, le résidentiel, l’agriculture, les transports des marchandises, transports de personnes,  … afin de mieux cibler les futures actions du PCET,

EtudiantsCAR

  • Un Plan Climat Engagé :

Aussi, le Conseil Départemental a réalisé les mesures des émissions relevant du fonctionnement propre de la collectivité en incluant les émissions générées par les services qu’elle rend.
Qu’il s’agisse du comportement des agents (déplacements domicile /travail), du fonctionnement et de l’entretien de son patrimoine (consommation d’énergie…), de l’ensemble des services qu’il met à disposition des réunionnais (transport inter urbain,…) tout est évalué pour obtenir un bilan chiffré de façon à construire un plan d’actions visant à réduire nos émissions. Nous tenons à cette idée d’exemplarité. Avant d’impulser des actions sur le territoire nous devons nous même mettre en œuvre des actions en interne.

CG-Developpons-Durable

  • Un Plan Climat Partagé :

Nous souhaitons un plan Climat partagé, c’est pourquoi nous avons mis en place une phase de concertation importante avec les Directions de la collectivité, les acteurs du territoire et les citoyens réunionnais.
En mai 2013, des ateliers thématiques ont été organisés avec les Directions et les acteurs afin d’élaborer un inventaire de pistes d’actions face aux principaux enjeux identifiés dans le diagnostic, en matière d’atténuation (réduction des émissions) et d’adaptation (prise en compte de la vulnérabilité). Ces pistes d’actions ont ensuite été présentées, complétées et hiérarchisées par les citoyens à l’occasion de réunions publiques organisées fin septembre 2013 dans les 4 arrondissements de l’ile. Au final, 188 pistes d’actions ont été proposées pour répondre aux enjeux du changement climatique identifiés dans le diagnostic.

p maison demete1

Le 18 novembre 2013, les Directions du Conseil Départemental ont été réunies au palais de La Source. En partant des constats du diagnostic et d’une analyse des pistes d’actions issues de la concertation, chaque Direction s’est exprimée sur les ambitions à fixer dans ses domaines de compétences afin d’atténuer les émissions de gaz à effet de serre et d’adapter le territoire aux effets probables du réchauffement climatique.
Une seconde vague d’ateliers thématiques avec les acteurs du territoire, organisée en novembre 2013, a permis d’identifier, parmi les 188 pistes d’action, 61 actions prioritaires pour répondre aux ambitions de lutte contre le changement climatique du Conseil Départemental.
Au regard des orientations politiques et des moyens du Conseil Départemental, 26 actions ont été sélectionnées par les Directions pour constituer le plan d’actions 2014-2020 du PCET. Les fiches actions ont ensuite fait l’objet d’une co-construction avec les Directions du Conseil Départemental et les porteurs identifiés.

journeeboisdegoyavier52


UN DIAGNOSTIC CO-CONSTRUIT

Les émissions du territoire
En 2011, 8 050 592 tonnes de gaz à effet ont été émises à l’échelle de La Réunion. Chaque réunionnais a généré 9,66 tonnes de CO2e.
72% des émissions réunionnaises sont liées aux postes suivants :
- Le déplacement des personnes,
- Le résidentiel,
- Le tertiaire,
- Le transport de marchandise,
- Les constructions et les voiries.
Bilan émissions gaz à effet de serre émis sur territoire Réunion

Les émissions du Conseil Départemental
Le Conseil Départemental a émis quant à lui 120 338 tonnes de gaz à effet de serre en 2011, soit 23 tonnes par agent.
Les pôles « Familles » et « Développement et Infrastructures » représentent 85% des émissions de CO2e du Conseil Départemental.

Bilan gaz à effet de serre patrimoine et compétences du CG Reunion

démété2

La vulnérabilité du territoire au changement climatique
La Réunion est soumise à d’importants aléas liés au climat : inondations, sécheresses, mouvements de terrain, dégâts du vent, érosion, maladies tropicales, etc.
En matière de vulnérabilité du territoire aux effets du changement climatique, certains facteurs sont à prendre en considération dans les choix de la collectivité et le plan d’actions du PCET : hausse des températures, cyclones plus intenses, moins de pluie en saison sèche, hausse du niveau de la mer, etc.


LE PLAN D'ACTION
Le plan d’actions 2014-2020 constitue le premier programme d’actions de la collectivité. Si certaines actions sont en cours, la majorité est planifiée en 2015 et 2016. Le plan d’actions est décliné en 5 thématiques associées aux enjeux identifiés dans le diagnostic :

 

 

Le déplacement des personnes

 

Améliorer l’inter modalité pour favoriser le développement des transports alternatifs,

Améliorer l’interconnexion des réseaux,

Améliorer l’image des transports en commun,

Soutenir une éducation citoyenne en milieu scolaire sur les déplacements,

Sécuriser les voies de transport en commun.

 

L’habitat & le social

 

Améliorer la performance énergétique des logements sociaux,

Intégrer des critères énergétiques dans les subventions du Conseil Départemental en lien avec l'amélioration de l'habitat (éco conditionnalité des aides),

Réaliser un plan de communication sur les impacts de la consommation d’énergie sur les ménages (précarité énergétique) et l’environnement,

Former les « acteurs sociaux terrain » aux solutions pour lutter contre la précarité (énergétique et eau),

Structurer les dispositifs d'accompagnement à la précarité énergétique sur le territoire.

 

L’agriculture et l’alimentation

 

Accompagner la structuration de la filière fruits et légumes pour répondre aux besoins du territoire et de la restauration scolaire,

Soutenir la transformation des produits locaux,

Structurer et soutenir les filières bio / raisonnées,

Soutenir la valorisation des matières résiduaires organiques,

Développer des réseaux structurants (recherche de ressources et réseaux de distribution sur les lieux de consommation),

Soutenir les démarches "qualité" en production agricole.

 

 

L’environnement

 

Soutenir les projets de valorisation énergétique des déchets non dangereux,

Mettre en œuvre un plan de prévention des déchets à l’échelle du Département de La Réunion

Préserver les espaces naturels des pestes végétales et des espèces invasives

 

L’exemplarité de la collectivité

 

Mettre en œuvre une politique de maîtrise de la demande en énergie sur l’ensemble du patrimoine bâti existant,

Recourir à l’outil de conception « PERENE » (PERformance ENErgétique des bâtiments) pour les rénovations et les nouvelles constructions,

Réduire les fuites d'eau dans les bâtiments départementaux, notamment les collèges,

Intégrer des critères environnementaux dans les marchés afin de favoriser les achats éco responsables,

Poursuivre le développement de la dématérialisation,

Mettre en œuvre un Plan de Déplacements d’Administration (PDA),

Etudier les équipements les plus performants en matière de consommation d’eau et d’énergie et planifier leur mise en œuvre sur le réseau d'eau géré par le Conseil Départemental.

 




Communiquez cet article sur

Facebook Twitter Google Wikio

ou citez cet article sur votre site en cliquant ici...


Pour créer un lien vers cet article sur votre site,
copiez et collez le texte ci-dessous dans le code de votre page html.




Mise à jour le Mercredi, 24 Juin 2015 18:28