Remise des attestations de formation à 9 CUI - 14 juin 2017 Imprimer


Partir en mobilité dans la zone océan Indien, une vraie opportunité professionnelle.

Ils sont 9 ce mercredi 14 juin à la Villa du Département, 9 à avoir fait le choix de tenter la mobilité dans la zone Océan Indien. Ils sont volontaires, diplômés et heureux de partir pour travailler, pour réussir ailleurs et partager leurs compétences.
Johanna, Karim, Jocelyn, Nicolas, Christian et Stéphanie ont choisi la grande Ile et occuperont des postes au ministère de l’Education nationale ou à l’Alliance Française, tandis que Nazira sera à l’Alliance française des Seychelles et Laure et Estelle à la Maison du Droit et du Citoyen et au Centre culturel du Mozambique. Devenus agents du Département pour des contrats de 1 à 2 ans, ces 9 Réunionnais représenteront La Réunion et la France dans leurs nouvelles missions :

animateur en club de français,  chargé de communication, animateur d’éducation à l’environnement ou encore assistant d’éducation, des métiers qui correspondent à leur cursus universitaire.


Pour la Présidente du Département, Nassimah Dindar, le programme mis en place par la Collectivité est pertinent, car il augmente l’employabilité des personnes parties et développe leurs capacités d’adaptation et d’initiative : « C’est en 2007 que nous avons décidé de mettre en place ce programme de mobilité dans la zone. Certes, c’est un effort financier conséquent, mais cette action volontariste est nécessaire pour offrir à des Réunionnais qualifiés la possibilité de s’épanouir et de s’insérer. Aujourd’hui, ce sont 9 personnes en contrat unique d’insertion (CUI) qui, avec le partenariat du CNARM et du CIEP (Centre International d'Etudes Pédagogiques), s’envolent pour devenir des ambassadeurs de La Réunion, des ambassadeurs de la francophonie. Je leur demande de profiter de cette belle opportunité, de cette expérience pour construire leur avenir
 » a-t-elle indiqué.

 icon Info presse programme mobilité/insertion dans l'océan indien (1.22 MB)

 

Coopération-Mobilité : un tremplin pour l’emploi

Depuis 2007, le Département de La Réunion a mis en place un programme de mobilité et d’insertion professionnelle dans la zone Océan Indien. Actuellement ce sont 61 réunionnais qui sont en poste dans différents pays. L’objectif est désormais d’ici 2021 de permettre à plus de 1 000 bénéficiaires du RSA socle de tenter leur chance et d’acquérir une expérience professionnelle à l’étranger.

Car c’est bien là la philosophie de ce dispositif, servir de tremplin vers un emploi pérenne une fois rentré au pays.  Il s’agit de voir dans ce programme de coopération, la chance d’acquérir une expérience professionnelle, qui plus est à l’étranger. Depuis le début de cette année, le Département a mené une vraie campagne d’information sur ce dispositif de coopération en direction des bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active socle (RSA). Ils ont été nombreux à venir s’informer et à postuler sur les 55 postes proposés.

Les candidats sont sélectionnés via le CNARM, le Pôle emploi et le Centre International d’Etudes Pédagogiques (CIEP), et sont évalués sur leurs compétences mais surtout leur projet de mobilité. 

Les candidats termineront leur sélection par un test écrit et un entretien. En fonction des postes, une formation leur permettra d’avoir une première approche des missions qui les attendent. Chaque personne retenue bénéficiera d’un suivi sur  place. La prise de poste devrait se faire entre le mois de juin et le mois d’août.

Les pays membres de la Commission Océan Indien mais également l’Afrique et l’Inde

Aujourd’hui le programme a été élargi au delà des pays de la zone puisque outre les Comores, Madagascar, Seychelles, Maurice, on compte désormais l’Afrique du Sud, le Lesotho, le Botswana, le Swaziland, le Zimbabwe, le Mozambique, la Tanzanie, le Kenya et l’Inde. 21 postes concernent Madagascar avec des offres dans différents domaines comme animateurs de clubs de français au Ministère de l’Education ou encore assistant de communication au Ministère de la Défense. 13 postes pour les Seychelles qui portent sur des missions d’assistant d’éducation de langue française à journaliste. De la Tanzanie au Zimbabwe en passant par le Kenya ou encore l’Inde, les profils diffèrent allant de chargé de projets marketing à professeur de français. Différentes compétences sont donc sollicitées pour occuper des postes à responsabilités. Une expérience doublement enrichissante, sur le plan professionnel mais également sur le plan humain puisqu’il s’agit de découvrir un pays, une culture et favoriser l’accès à la langue française.

 

ZOOM SUR :

CUI Pratique

Avoir entre 25 et 55 ans, être bénéficiaire du RSA socle, avoir un niveau Bac/Bac +5. La durée du contrat est de 12 mois renouvelable 1 fois. A titre dérogatoire, possibilité d’une 3ème année à certaines conditions (plus de 50 ans). Le Contrat est prescrit par le Département, il est de 30 heures par semaine pour un revenu net mensuel de 1 023,53 euros. Est pris en charge, le billet aller-retour (CNARM), une aide à l’installation (CNARM), le salaire, la protection sociale, l’assurance, le rapatriement sanitaire (Département de La Réunion), l’hébergement et le transport interne.

 

 




Communiquez cet article sur

Facebook Twitter Google Wikio

ou citez cet article sur votre site en cliquant ici...


Pour créer un lien vers cet article sur votre site,
copiez et collez le texte ci-dessous dans le code de votre page html.




Mise à jour le Mercredi, 21 Juin 2017 15:51