Rencontres du foncier agricole - 15 septembre 2017 Imprimer

 

Vers la mise en place de nouveaux outils de protection des terres agricoles

Comment mieux préserver et valoriser nos terres agricoles ? Telle est la question posée aujourd’hui, lors de ces premières « Rencontres du foncier agricole » organisées au Palais de la Source.
L’or vert est-il amené à disparaître ? Devons-nous subir la pression du développement urbain ?

Voir le reportage vidéo :

 

 

Pour Serge Eric Hoareau, conseiller départemental délégué à l’agriculture, des inquiétudes qui peuvent être partagées existent, mais plus que jamais le Département, en tant que collectivité compétente, doit être à l’initiative et avoir un rôle moteur en faveur de la préservation de l'outil de production des agriculteurs réunionnais : sa terre : « L’organisation de ces Rencontres est nécessaire car nous devons sensibiliser l’ensemble des institutionnels et les partenaires du monde agricole sur le défi auquel nous faisons face à savoir : accueillir 1 million d’habitants et protéger les espaces ruraux afin que le monde agricole ne subisse pas l’urbanisation mais définisse l’aménagement du territoire au cours des années à venir. Des dispositifs existent déjà, des dispositifs qui sont partagés par les institutionnels, mais qui aujourd’hui ne suffisent plus ; il est nécessaire d’aller plus loin dans les discussions et la réflexion pour que l’on ait demain une sanctuarisation des terres agricoles. Il nous reste environ 43 000 ha et face aux besoins croissants de la population et l’objectif de tendre vers l’autonomie alimentaire, il est impératif de nous donner les moyens de notre politique ».


Au cours de cette matinée, plusieurs thèmes ont été abordés avec tout d’abord un état des lieux du foncier agricole, suivi de la présentation des outils départementaux de valorisation du foncier et celle des nouveaux outils pour protéger et valoriser les terres agricoles.
Nouvel outil départemental : le PAEN (Périmètre de protection des espaces agricoles et naturels périurbains) a été présenté. Assurer une préservation sur le long terme des zones agricoles et définir un véritable projet de développement territorialisé, tels sont ses objectifs. En combinant protection et projet multifonctionnel en faveur de l’agriculture et du milieu naturel, le PAEN offre des possibilités nouvelles pour mettre en valeur durablement ces espaces agricoles périurbains. Cette compétence départementale, qui s’exerce en accord avec les communes, est un outil complémentaire de la planification territoriale et des politiques agricoles locales. L’ambition est ici de préserver les espaces agricoles identifiés comme essentiels, de favoriser leur aménagement, leur mise en valeur, de permettre l’installation de jeunes agriculteurs et de préserver les investissements réalisés en faveur de l’agriculture.


Présent à ces Rencontres, Jean-Bernard Gonthier, président de la Chambre d’agriculture a remercié le Département pour l’initiative de ce débat ajoutant que « aujourd’hui on est à un tournant. Je n’ai jamais vu les agriculteurs autant s’interroger sur leur avenir. Il est impératif de stabiliser les surfaces. Des échanges et réflexions sont nécessaires entre les communes, les agriculteurs et l’ensemble du territoire ».


La Collectivité anticipe également le lancement à court terme d'une réflexion de grande envergure, afin de préparer le modèle agricole de demain. « Ce sera l’occasion de nous retrouver prochainement sur cette thématique avec la présence forte des institutionnels et des professionnels pour qu’ils nous disent ce qu’ils attendent de la politique agricole à La Réunion et préparer l'avenir de l'agriculture réunionnaise » a conclu Serge Eric Hoareau.




Communiquez cet article sur

Facebook Twitter Google Wikio

ou citez cet article sur votre site en cliquant ici...


Pour créer un lien vers cet article sur votre site,
copiez et collez le texte ci-dessous dans le code de votre page html.