Roses Bourbon, patrimoine de La Réunion Imprimer

rose bourbonphoto : Bruno Ricquebourg

Le Département974, représenté par Daniel Gonthier et l'Association Jardins Créoles lancent une opération de valorisation de la rose de Bourbon.

Visionner le reportage vidéo :

Le Conseil Départemental de La Réunion a à coeur de participer à la valorisation de cette rose qui a embelli bien des jardins de nos anciens.

En partenariat avec l’association des Jardins Créoles, l’objectif du Département de La Réunion est d’une part de valoriser l’image patrimoniale de la rose de Bourbon au sein de la population réunionnaise, et d’autre part de créer une nouvelle collection botanique au coeur de Mascarin et de réaliser une exposition pour célébrer, en 2017, les 200 ans de la découverte de cette rose.

 

LE PROJET
Avec d’autre roses anciennes, la rose de Bourbon fait partie des fleurons de nos jardins créoles. Toutefois elles disparaissent aujourd’hui de nos parterres au profit de variétés modernes.


Qui se souvient que cette rose tire son origine de notre île ?
Découverte et mise en culture en 1817 par N. Bréon, alors directeur des Jardins royaux de l’île Bourbon (ancien jardin de l’Etat), la Rose de Bourbon, très prisée dans de nombreux pays, fait partie de ce patrimoine fragile qui s’évanouit sans que la population n’en prenne conscience.

photo
photo : Monique Paternoster


Le Conseil Départemental de La Réunion conduit depuis près d’une vingtaine d’années, une politique active en matière de préservation et de valorisation de la biodiversité, notamment avec plus de 100 000 ha d’Espaces Naturels, constitués en grande partie de forêts, mais couvrant également une grande variété de milieux remarquables : prairies, zones humides, ravines, récifs coralliens. Mais la biodiversité existe aussi dans nos jardins. Elle est parfois dite « ordinaire ». Pourtant la rose de Bourbon a tout pour être exceptionnelle.

UNE DEMARCHE PARTICIPATIVE
Depuis quelques années, l’association Jardins Créoles cherche à redonner à la Rose de Bourbon la place qu’elle mérite dans nos cours.
En relais à cette démarche initiale, Le Département de La Réunion souhaite renforcer la sensibilisation de la population afin que celle-ci devienne actrice de la valorisation de ces roses.

IMG 8592

Cette action a été officiellement lancée conjointement par le Conseil Départemental, avec la présence de Monsieur Daniel GONTHIER, et l’Association Jardin Créoles, lors de la bourse aux plantes du 26 juin au Domaine du Grand Hazier (Sainte-Suzanne).

IMG 8608b

Si votre navigateur Internet ne vous permet pas de voir l'animation,

cliquez ici pour voir la version à feuilleter en ligne

visuel

 

Télécharger le dépliant de sensibilisation (en cliquant ici) présentant 6 variétés de roses de type Bourbon et 4 de type roses anciennes traditionnellement présentes dans les jardins créoles. 


Les personnes volontaires sont donc invitées à nous communiquer soit des informations (description, photos, usages …) sur ces rosiers (ou d’autres variété anciennes), soit des boutures.

 

Ces dernières viendront enrichir une collection botanique de roses Bourbon et roses anciennes sur le site des Colimaçons.

 

 

 

UNE COLLECTION BOTANIQUE
Le développement d’une collection botanique de Roses Bourbon et roses anciennes à Mascarin s’intègre dans les missions d’un Jardin Botanique de France. Cette collection proposera une vision historique de la rose et une vitrine du patrimoine des jardins réunionnais.


Au fur et à mesure des collectes et de leur mise en culture, la collection sera progressivement mise en scène au sein des jardins de Mascarin. Elle pourra être enrichie par des échanges entre d’autres jardins du réseau des Jardins Botaniques de France et pays francophones (JBF), puisque les roses Bourbon ont essaimé de par le monde.

 

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez consultez :

- les pages web dédiées à Mascarin, jardin botanique de La Réunion :http://www.cg974.fr/index.php/Mascarin/

- la page Facebook de l’association Jardins Créoles

- ou nous contacter par téléphone au 0262 24 79 23 / 0262 24 92 27 (standard) ou par mail :
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

 




Communiquez cet article sur

Facebook Twitter Google Wikio

ou citez cet article sur votre site en cliquant ici...


Pour créer un lien vers cet article sur votre site,
copiez et collez le texte ci-dessous dans le code de votre page html.




Mise à jour le Mardi, 13 Juin 2017 09:23